vendredi 19 mai 2017

Repenser la formation




Je ne suis pas sûr que la formation soit en panne.
 je pense que ce qui est en panne c’est notre capacité à penser  ce que nous appelons" activités de formation professionnelles" en des termes nouveaux susceptibles de nous aider à saisir les problèmes du moment et à bâtir des solutions opérantes.
Saisir les problèmes du moment veut dire, en principal  disposer de points de vue, paradigmes, et autres jeu jeu de catégories permettant d’ appréhender  et de penser les "objets-problèmes" concrets du domaine,"activités de formation professionnelles" mais aussi de penser et  batir   les  solutions utiles aux problèmes rencontrés ici et maintenant.

 la formule appelle commentaire.
Pourquoi aujourd'hui cette difficulté à penser et  rendre actives et positives les "activités de formation professionnelles ?

Constats. La confusion des discours, de leurs régimes et manières de fonctionner.
Les discours ordinaires de la formation professionnelle sont dominés par des langages  fermés, peu souples et dominateurs. Le langage de la gestion nous le  savons tous. Le langage des nouvelles technologies J’ai beaucoup travaillé avec et sur les nouvelles technologies ou comme l’on dit  aujourd’hui le numérique le digital .  Ce n’est pas leur modernité,   prétendue modernité  qui fait problème.Mais cette tendance à penser que l’outillage technique d'aujourd'hui va introduire une rupture majeure dans nos manières de faire et de penser. Le digital va transformer nos manières de conduire les process professionnels. Il va les absorber et  les recomposer . Il va contribuer à refonder les gestes professionnels.
Or tous les professionnels savent que cela ne se passe pas ainsi .
Il nous faudra prendre le temps de le décire et de le montrer.
  Troisième langue beaucoup plus ancienne et  plus difficile à critiquer  c’est celle de la primauté accordée au sujet apprenant. Primauté génératrice de nombreuses idéologies fort discutables. mais bien calées et accrochées aux thématiques fondamentales de philosophies aujourd’hui dépassées.

il nous faut a prendre courage et oser revisiter les fondamentaux de nos manières de penser et de bâtir des solutions. Il nous faut fonder à nouveau et et reconstruire "le pensé" de ce que l'on appelle  activités de la formation professionnelle ainsi que les ingénieries qui les accompagnent.
L' effort est souhaitable.Il est même nécessaire.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire